La Charte de coopération culturelle

La Charte de coopération culturelle est, à Lyon, l’axe de mobilisation des grands équipements culturels sur le volet culture de la « politique de la ville », la somme des engagements solidaires de ceux-ci en direction des territoires et des personnes en difficultés.

La Charte #4 sera finalisée en 2017.

Déclaration de Coopération culturelle des institutions culturelles avec les autres acteurs de la cité

La ville de Lyon, la région Rhône-Alpes et l’Etat s’engagent, par cette déclaration, à impulser des politiques culturelles et artistiques favorisant le développement local.

Ils encadrent ainsi le réseau des grandes institutions culturelles lyonnaises dans leurs actions en direction des habitants de la ville et plus particulièrement de ceux des quartiers considérés comme prioritaires.

La Charte de coopération culturelle est un document de travail qui s’adresse aux acteurs associatifs, sociaux, éducatifs, culturels et artistiques, et présente les engagements et les actions proposées par les institutions culturelles lyonnaises en direction des quartiers et sur les thématiques prioritaires.

Axes de coopération 2012-2015

La troisième génération Charte de coopération culturelle a vu le jour en 2012. S’achevant en 2015, elle laissera place bientôt à la quatrième mouture.

De 2012 à 2015, 22 établissements culturels lyonnais se sont engagés à développer des projets et des actions :

  • En direction des quartiers prioritaires lyonnais, et en prenant appui sur les projets culturels de territoire
  • En rapport avec les thématiques transversales du volet culture du Contrat de ville 2011-2014 (Education ; Partage des savoirs ; Participation citoyenne ; Diversités ; Environnement)
  • En direction des publics les plus en difficulté.

Ces engagements  se font sans moyens financiers supplémentaires, dans le cadre des missions de service public. 190 engagements sont pris dans les cycles de travail de trois ans.

La Charte de coopération culturelle d’agglomération

Depuis 2013, l’expérience a essaimé dans d’autres territoires. En effet, des communes de l’agglomération lyonnaise ont rejoint ce dispositif en signant une Déclaration de coopération culturelle qui a vocation à être déclinée selon les enjeux locaux.

 

Dans le cadre de sa candidature au prix international "Culture 21" décerné par le CGLU (Commission des gouvernements locaux unis) en 2016, la Charte de coopération culturelle a été identifiée comme bonne pratique de la mise en oeuvre de l'Agenda 21 de la culture. 

Retrouvez la fiche bonne pratique sur le site de la Commission culture du CGLU. 

TÉLÉCHARGER :
Fichier attachéTaille
Icône PDF Charte de coopération culturelle #3 2012-2015685.17 Ko

Envoyer cette page à un ami

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Vertical Tabs