Verdun-Suchet

Ce quartier présentant les signes d’une certaine vulnérabilité sociale a été intégré à la nouvelle géographie prioritaire en tant que Quartier de Veille Active dans le contrat de ville 2015 – 2020. 1403 habitants sont recensés sur ce territoire qui comprend la gare de Perrache. Afin de mieux prendre en compte le territoire d’usage, on y associe généralement le quartier Sainte Blandine. On compte environ 5 300 habitants sur Verdun Suchet – Sainte Blandine.

Caractéristiques
Il s’agit d’un quartier ancien populaire, avec une part significative de logements sociaux. Les jeunes (15-29 ans) représentent près d’un tiers de la population, et les plus de 60 ans sont surreprésentés par rapport au 2e arrondissement et à Lyon, avec une forte proportion de personnes âgées vivant seules en logement social.

Ce quartier, marqué par la présence de la gare, est en pleine mutation – on peut notamment citer comme exemple l’installation, en 2015, de l’université catholique dans les bâtiments des anciennes prisons St Paul et St Joseph. Jusque-là considéré comme enclavé « derrière les voûte », il est en train de devenir un quartier de centre-ville aux usages multiples. Cependant, les signes de précarité et de vulnérabilité sociale restent bien présents.

Le territoire est aussi marqué par l’urgence sociale, avec de nombreuses structures d’aide pour les migrants et les SDF, des centres d’hébergements, des accueils de jour, et des associations proposant de l’aide alimentaire ou de l’accès aux soins.

Principaux indicateurs de précarité

  • Logements sociaux SRU (2015) : 22% à Verdun Suchet, 38% à Sainte Blandine.
  • Les revenus annuels des 10% les plus pauvres sont inférieurs à 9 069€ à Verdun-Suchet, et à 9 789€ à Sainte-Blandine (contre 10 470€ à Lyon) – INSEE FILOSOFI 2012.
  • 11,7% de familles monoparentales à bas revenus à Verdun Suchet (contre 5,5% à Lyon) - CAF 2013
  • 14,8% de demandeurs d’emploi sont non-diplômés à Verdun Suchet (contre 6,6% à Lyon) – Pôle emploi 2013
  • 20,6% des 15-25 ans sont non-diplômés à Verdun Suchet Sainte Blandine (contre 12% à Lyon) – Insee 2011.

Les priorités d’actions

  • Accompagner les évolutions (réhabilitation du quartier et articulation avec confluence) afin que les habitants du quartier soient parties prenantes des transformations en cours et qu’ils en bénéficient.
  • Maintenir la vie collective et renforcer le lien social tout en prenant en compte la diversité des usages.
  • Améliorer le cadre de vie, via la régulation des usages et l’entretien des espaces publics et la valorisation des espaces délaissés.
     

Envoyer cette page à un ami

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Vertical Tabs