La géographie prioritaire : les quartiers de la politique de la ville

Pour réduire les inégalités territoriales, la politique de la ville cible les quartiers où les difficultés sociales et économiques sont les plus importantes et où une intervention prioritaire doit être menée.

Les QPV et QVA

La géographie prioritaire est l’identification et la délimitation des quartiers les plus fragiles. Il existe deux niveaux de géographie prioritaire : 

  • les quartiers de la politique de la ville (QPV) qui mobilisent l’essentiel des moyens de l’Etat. Ils sont identifiés à partir du critère unique du revenu par habitant, c’est-à-dire la concentration des populations ayant des ressources inférieures à 60 % du revenu médian. 
  • les quartiers de veille active (QVA), identifiés par la Ville de Lyon et la Métropole du Grand Lyon, qui ont un statut moins prioritaire mais où les indicateurs économiques et sociaux montrent qu’une intervention des collectivités locales reste nécessaire.

 

La géographie prioritaire à Lyon

72 000 Lyonnais résident dans les quartiers de la politique de la ville, soit 15% de la population lyonnaise.

La géographie prioritaire a évolué en 2015, avec la concentration des moyens de l’Etat dans 9 quartiers de la politique de la ville, avec un nouvel entrant : Loucheur-Gorge de Loup.

On dénombre également 9 quartiers de veille active, avec un nouvel entrant dans la géographie prioritaire en 2015 : le quartier de Verdun-Suchet

TÉLÉCHARGER :
Fichier attachéTaille
Icône PDF Géographie prioritaire (QPV-QVA) - Contrat de ville Lyon 2015-20202.15 Mo

Envoyer cette page à un ami

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Vertical Tabs