Enquêtes Écoute-habitants

Outil essentiel d’évaluation de l’action publique menée au sein de chaque quartier, les enquêtes Écoute-habitants mesurent chaque année la connaissance et la satisfaction des habitants par rapport aux projets conduits, les besoins qu’ils expriment, leur perception de leur quartier, de son évolution, leur vécu, leur implication dans le quartier, leur utilisation des services.

Initiées en 1998 à Mermoz, les enquêtes Écoute-habitants se sont par la suite étendues à tous les quartiers de la géographie prioritaire. Elles ont également été élargies à des quartiers ne relevant pas de la politique de la ville pour répondre à un double objectif : situer les quartiers prioritaires par rapport à des quartiers « ordinaires » de Lyon et déterminer l’image qu’ont ces quartiers prioritaires pour les autres habitants de la ville.

 

2400 habitants enquêtés en 2016

Les habitants ont été interrogés par téléphone ou en face à face sur des éléments liés à leur perception du quartier, aux services et équipement et à la vie du quartier. Sont abordées les questions de propreté, logement, sécurité, commerces, culture, santé, vie sociale.

Répartition des habitants enquêtés :

  • 1550 habitants des 9 quartiers de la politique de la ville (QPV), avec pour certains l'intégration de secteurs en veille active : Moncey, Cités Sociales de Gerland, Sœur Janin, Mermoz, Santy, Moulin-à-Vent, La Duchère, Loucheur Gorge-de-Loup, Vergoin.
  • 350 habitants des quartiers de veille active ou périmètre GSUP : Verdun-Suchet, Ménival, Jeunet.
  • 500 habitants de Lyon, hors géographie prioritaire, répartis dans les 9 arrondissements.

 

Quelques chiffres des Enquêtes Écoute-habitants 2016

En part des personnes interrogées :

50% des habitants de La Duchère et 44% des habitants de Mermoz, et 41% des habitants de Gerland Cités sociales considèrent que leur quartier s’est amélioré. En quartier de veille active, Verdun-Suchet se démarque, avec un part s'élevant à 56%.

43% des habitants du Vergoin et 40% des habitants de Moulin-à-Vent considèrent que leur quartier s’est dégradé.

En moyenne, 64 % des habitants des quartiers de la politique de la ville souhaiteraient rester vivre dans leur quartier (contre 95% pour les quartiers hors contrat de ville).

Seulement 60% des habitants de Moulin-à-Vent se sentent bien dans leur quartier (moyenne des QPV : 76% / moyenne hors contrat de ville : 95%), alors que 89% se sont satisfaits de leur logement.

En moyenne, 78% des habitants des quartiers de la politique de la ville se sentent en sécurité dans leur quartier (contre 90% des habitants des quartiers hors contrat de ville), avec une situation plus préoccupante pour Moulin-à-Vent et Etats-Unis.

Le manque de commerces est notable pour les habitants du Vergoin : 95% d'entre eux le soulignent.

35% des habitants des QPV enquêtés (contre 23% dans hors contrat de ville) déclarent limiter leurs dépenses de santé.

39% des habitants interrogés se déclarent prêts à participer à des réflexions sur le quartier.

 

Pour connaître l’ensemble des résultats, les analyses et conclusions des enquêtes Écoute-habitants 2016, consultez les documents ci-dessous.

Envoyer cette page à un ami

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Vertical Tabs