Logo pour impression Economie

Présentation

Le CUCS de LYON 2007-2010 intégrait un volet spécifique sur le développement économique, marquant ainsi la volonté d’inscrire les problématiques de développement économique et de diversification des activités au cœur des enjeux de la politique de la ville et des stratégies de développement et de revalorisation des quartiers prioritaires.

Le volet développement économique du CUCS se structurait en 2007 autour de 3 priorités principales :
- favoriser l’installation ou le maintien d’activités économiques (quartiers anciens) : promouvoir la réhabilitation des rez-de-chaussée commerciaux et artisanaux par une aide à l’investissement / susciter une offre de locaux adaptés à la demande des entreprises
- structurer et développer l’activité économique : favoriser la création d’entreprises / développer une offre immobilière d’entreprises (quartiers en rénovation urbaine)
- promouvoir les territoires et dynamiser l’activité commerciale : mettre en place un plan de marketing territorial dans les quartiers / accompagner les entreprises existantes.

L'évaluation
Les travaux d’évaluation du volet développement économique du CUCS réalisés en 2009 ont cherché à mesurer si dans les quartiers prioritaires était enclenchée une nouvelle dynamique économique et une diversification des fonctions urbaines, autour de 3 questions évaluatives : - Une augmentation de la mise sur le marché de locaux d’activités et de la diversification des activités ?
- Un maintien et une dynamisation de l’activité commerciale de proximité ?
- Un développement de la création d’entreprises ?

Les conclusions de l’évaluation ont mis en évidence une évolution favorable traduite par une augmentation des taux d’occupation des locaux à vocation économique dans les quartiers ciblés (Duchère, Mermoz, Pentes Croix, Guillotière).

Le programme FISAC a été confirmé dans sa pertinence pour résorber la vacance et dynamiser l’activité commerciale, à condition qu’il soit utilisé dans le cadre de stratégies territoriales ciblant précisément des secteurs prioritaires.

La diversification des fonctions des territoires est un enjeu fortement investi, notamment dans le cadre des projets de rénovation urbaine qui intègrent le développement de l’offre immobilière d’entreprises.

La question de la contribution des actions concourant au développement économique des quartiers aux enjeux en matière d’emploi et d’insertion est prise en compte à travers l’existence de fonctions d’appui à la création d’entreprises, ou de dispositif spécifiques conditionnant les aides publiques à des objectifs de création d’emploi au bénéfice des habitants des quartiers (ZFU Duchère).

Néanmoins, l’articulation entre ces stratégies territoriales de développement économique et les besoins des habitants pour l’accès à l’emploi reste insuffisante à ce jour et constitue un enjeu dans le cadre de l'avenant 2011 2014.

Les objectifs

En effet, si la diversification des activités dans les quartiers doit rester un objectif fort, l’enjeu d’une plus grande convergence avec les objectifs et les outils de la politique d’emploi et d’insertion professionnelle lyonnaise est fortement souligné par les partenaires signataires.

Il s’agira tout particulièrement :
- D’accompagner plus fortement les créateurs et l’esprit d’entreprise dans les quartiers
- D’optimiser l’adéquation offre/demande sur l’emploi et adapter les offres de formation aux besoins des entreprises
- De mieux prendre en compte les habitants des quartiers dans les soutiens apportés aux entreprises

Le dispositif FISAC :

Depuis 1999 la Ville de Lyon mène avec le concours de l'Etat, de la Région et du Grand Lyon une opération de requalification des rez de chaussée commerciaux. En proposant de subventionner les travaux de rénovation et de mise aux normes cette opération (FISAC) favorise le maintien ou l'installation d'activités commerciales ou artisanales dans votre quartier.

Objectif : travailler à la revitalisation, donc à l'attractivité, en aidant les propriétaires de locaux ou les entrepreneurs ou exploitants à moderniser leurs locaux d'activité ; un effort tout particulier sera porté sur la reconstitution des alignement d'activités sur les axes de déplacements majeurs.

Exploitant : que vous soyez déjà en activité ou que vous soyez sur le point de créer votre entreprise, vous voulez réaliser des travaux de rénovation ou d'aménagement du local pris à bail. Propriétaire, vous voulez valoriser votre patrimoine en effectuant des travaux contribuant à améliorer l'usage professionnel de votre local d'activité.
Vous pouvez prétendre au bénéfice d'une subvention d'un montant de 50 % du montant des travaux HT dans la limite d'un plafond de 16 000 euros.

Contact : 
Direction de l'Economie, du Commerce et de l'Artisanat - Ville de Lyon
198, avenue Jean Jaurès 69007 Lyon