Enquêtes Écoute-habitants 2017

Les enquêtes Écoute-habitants réalisées chaque année dans les quartiers prioritaires mesurent la satisfaction des habitants par rapport aux projets conduits, leurs besoins, la perception qu’ils ont de leur quartier, et leur vécu. Les enquêtes 2017 ont été menées par téléphone et sur le terrain auprès de 1700 Lyonnais, dont 1200 habitants de 5 quartiers de la politique de la ville des 8ème et 9ème arrondissements (Mermoz, Santy, États-Unis, Moulin-à-Vent et La Duchère), et 500 habitants des autres quartiers de Lyon.

Les réponses des habitants enquêtés permettent de mesurer le sentiment d'amélioration des quartiers : entre 40% et 50% des habitants de Santy, de Mermoz et de La Duchère considèrent que leur quartier s'est amélioré, notamment grâce aux travaux d’aménagement, la construction et la rénovation des immeubles et des espaces verts, ce qui est supérieur aux moyennes des QPV mais aussi des autres quartiers de Lyon. Inversement, à Moulin-à-Vent et États-Unis un sentiment de dégradation s'exprime (augmentation de l'insécurité, délinquance, nuisances sonores).

Ces enquêtes permettent d’identifier des fragilités spécifiques (incivilités, sécurité), et sont l’occasion de mesurer la satisfaction des habitants concernant l’action publique. Les habitants de La Duchère et de Mermoz par exemple sont très satisfaits de la propreté et de l’entretien de leur quartier, contrairement aux habitants de Moulin-à-Vent. Dans la plupart des quartiers prioritaires, les habitants expriment des besoins d’amélioration sur l’habitat (notamment à Etats-Unis), l’offre commerciale (surtout à Santy et La Duchère), l’accès aux soins, l’offre culturelle… Et montrent une volonté de participation : à Moulin-à-Vent et Santy, plus de 40% des enquêtés se déclarent prêts à s’investir pour réfléchir sur des projets - un taux légèrement supérieur aux autres quartiers de Lyon.

Enfin, les enquêtes Écoute-habitants mesurent la perception qu’ont les Lyonnais des quartiers prioritaires : globalement, l’image des QPV se « normalise » progressivement. Un élément parmi d’autres qui montre que les actions menées depuis de nombreuses années portent leurs fruits, et permettent de mieux intégrer ces quartiers au reste de la ville. Pour autant les écarts persistent et les efforts doivent se poursuivre dans ce sens, en premier lieu pour améliorer la vie quotidienne des habitants des quartiers prioritaires : en moyenne, 75% des habitants des quartiers prioritaires interrogés estiment se sentir bien dans leur quartier, contre 94% des habitants des quartiers non-prioritaires.

Retrouvez la synthèse des Enquêtes Écoute-habitants et les résultats par territoires dans la rubrique enquêtes Écoute-habitants.

 

Publié le 05/01/2018

Envoyer cette page à un ami

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Vertical Tabs